La Motte-Fouquet
Histoire :
Curiosités :
L'église
Le Château de La Motte-Fouquet
Maire : M. GUIBOUT Michel
Jours et horaires d'ouverture de la Mairie : Lundi et Jeudi de 16h à 18h.
Tél : 02.33.37.13.06
Mail : mairie.lamottefouquet@wanadoo.fr 165 Habitants : Les Mottais et les Mottaises Superficie : 932 hectares
Situation
La commune est située au sud-est du bocage ornais dans la région la plus boisée du sud Houlme, à 8 km de La Ferté-Macé. Sa superficie est de 932 hectares ; elle est bordée au nord par les communes de Joué du Bois et La Chaux, au sud par celle de Saint Patrice du Désert, à l'ouest par Magny le Désert et à l'est par Lignières-Orgères. Trois cours d'eau la délimitent et l'arrosent : " La Gourbe serpente tout près du bourg et marque la limite avec Magny le Désert " Le ruisseau de Saint Roch vient de Joué du Bois et s'écoule dans la Gourbe " Le ruisseau de Cherizé sépare à l'est de la commune les deux provinces de Normandie et du Pays de Loire (Maine)
Pratique :
Géologie
Le relief est assez accidenté, constitué en partie de collines boisées et vallons. De nombreux rochers et cailloux affleurent la surface du sol. La terre est dans l'ensemble peu épaisse et l'on trouve à faible profondeur quantité de grés et surtout du granite. Le point culminant de la commune est de 325 mètres à la limite de Joué du Bois près du Rocher Thébert.

Histoire
La commune tire son nom de la Motte = ancienne motte féodale, sur laquelle fut érigé un château fort à laquelle s'est ajouté le nom de Fouquet, dérivé de Foulques, baron de La Ferté-Macé en 1093. L'existence de ce site seigneurial est attestée à cette époque et ce château primitif est érigé non loin du bourg sur le chemin de Saint Patrice le Désert à quelques mètres du château actuel. L'ancienne demeure féodale a laissé son nom au hameau " le Château " (aujourd'hui exploitation agricole), elle fut entièrement ravagée et ruinée au début du XVème siècle après avoir subi quarante années d'occupation anglaise. Les premières mentions d'un Geoffroy de Motta datent des années 1093-1099 Ce fief de la baronnie de la Ferté jusqu'en 1204 fut érigé en seigneurie en 1262. Jusqu'à la révolution, ce fief s'étendait sur les paroisses de La Motte-Fouquet, Saint Patrice du Désert et Orgères la Roche. Il possédait droit de haute et basse justice. Il fut possédé par les familles : De La Motte Fouquet, De Sanzay, De Saint-Rémy, De Saint-Simon et De Falconer. A la révolution de 1789, de graves incidents eurent lieu au château ainsi le 27 juillet 1789, un groupe d'au moins cinq cents personnes marcha vers le château et força l'entrée. C'était pour la plupart des fermiers et ouvriers des trois paroisses de La Motte, Saint Patrice et Orgères. Certains émeutiers parvinrent jusqu'à la chambre du marquis De Falconner et le poussèrent dehors. Un groupe pénétra par effraction dans la chapelle ou se trouvait le chartrier de la seigneurie. L'armoire et le coffre contenant les titres furent défoncés et les documents et parchemins jetés dans la cour où le feu y fut mis. Des menaces de mort furent lancées au marquis. Furieusement, ils lui jetèrent des bâtons enflammés et l'approchèrent si près du brasier qu'il eut les pieds brûlés. Le lendemain, plusieurs émeutiers revinrent au château pour forcer Monsieur De Falconner à se rendre devant un notaire afin de renoncer à tous ses droits seigneuriaux, ce qu'il fit le 28 juillet 1789 devant Maître Thomas Mardelay, notaire à Orgères la Roche.